L'engagement au travail, enjeu de compétitivité

 

L’engagement, la compétitivité, a priori des grands mots pour une réalité économique et humaine pourtant bien concrète !

 

Nous vivons dans des pays où les charges sociales sont certes plus élevées que dans d’autres régions du monde, mais où nous avons une main d’œuvre globalement mieux formée et plus qualifiée.

C’est là notre marque de fabrique, la voie royale de notre différenciation et donc de la compétitivité de nos entreprises : la production de biens et services de plus grande qualité, de plus haute valeur ajoutée que les autres.

La qualification des équipes ne fait pas tout. Nous savons tous qu’il y a plusieurs façons de travailler et d’exercer son métier, et que selon l’implication que nous y mettons, la valeur produite n’est pas la même.

Si je passe mon temps à regarder l’heure tourner et à me dire que mon chef me demande décidément n’importe quoi, les chances sont grandes que je fasse des erreurs et que mes talents soient gâchés. Et de bonnes chances aussi pour qu’en effet, mon travail ne soit pas des plus utiles…

Dans notre contexte économique, le sujet de la motivation des collaborateurs ne peut plus être balayé d’un revers de main. Dire que ceux qui gagnent un salaire devraient savourer leur chance et ne pas se plaindre, ne répond plus aux enjeux d’aujourd’hui.

 

Nous avons tous intérêt à ce que chacun trouve sa place dans l’entreprise, soit serein et motivé dans sa vie professionnelle : cela correspond à un besoin de sens et de valorisation des collaborateurs, au-delà du salaire perçu, et c’est rentable pour l’employeur qui ne peut que s’y retrouver sur la valeur produite.
 

 

JoomShaper